Escapade à Alger

Une belle cité Méditerranéenne à l'écart du tourisme de masse

Alger est une belle ville chargée d'histoire et qui offre au visiteur de nombreuses possibilités.La casbah, le musée du Bardo,le jardin du Hamma, le beau bord de mer, le palais des Rais, la cathédrale,    etc... sont autant de lieux très intéressants.

Pour les voir, il faut le mériter !! 

Tout d'abord, il faut franchir l'obstacle du visa. Comme la France a compliqué au maximum les procédures d'obtention de visa, l'Algérie rend la pareille aux Français, fussent ils simples touristes. Vous devrez donc vous rendre en personne au consulat dont relève votre domicile (pas forcément le plus proche), y faire la queue, et revenir quinze jours plus tard pour retirer votre passeport muni du fameux visa, qui vous aura couté 85 €, et ne sera valable que pour un mois et un seul voyage.

Au niveau des transports aériens, vous serez convoqués trois heures à l'avance à l'aéroport et, pour compléter, vous attendrez vos bagages très longtemps à l'arrivée, avec des chances de les retrouver fouillés et remis dans le désordre. 

Ce n'est qu'une fois en ville que vous pourrez enfin profiter d'Alger et vous ne regretterez pas les avanies ci dessus.

Vous serez parout bien reçus, sans les sollicitations qui gachent la visite des pays voisins. La sécurité n'est pas un problème à condition de respecter certaines règles (ne pas photographier les immeubles officiels, ni les policiers, demander l'autorisation des personnes...). Pour visiter certains quartiers comme la Casbah, il vaut mieux avoir un guide, ne serait ce que pour ne pas se perdre. En ce qui nous concerne, nous avons été particulièrement bien encadrés grace à l'organisation de notre agence, Voyageurs du Monde, et à ses correspondants Algérois

C'est une escapade qui en vaut la peine et qui est unique sous bien des aspects.

Alger

Alger vu de la mer. 

Belle photo du photographe Eric Martin pour le Figaro Magazine, que nous remercions pour son autorisation.

  La Casbah

plan Casbah Alger

C'est le quartier incontournable à Alger de par sa richesse architecturale, ses coins pittoresques et son histoire mouvementée.

Il est vivement conseillé de le visiter accompagné d'un guide, ne serait ce que pour ne pas s'y perdre, car la notion de plan s'applique mal à une implantation si pentue et si chahutée, comme on peut d'en faire une idée avec le plan ci joint.

 L'idéal est de commencer la visite par le point le plus haut, c'est à dire la citadelle et le palais du Dey, actuellement en cours de rénovation sous l'égide de L'UNESCO.

Ensuite, le guide vous emmènera dans les ruelles, avec des arrêts dans des échoppes artisanales où vous serez reçus getiment sans la pression qu'on peut trouver dans des pays voisins. Il vous trouvera aussi des points de vue stratégiques sur les toits d'Alger et la magnifique rade.

Le chateau du Dey en cours de rénovation et, à droite, ses voutes d'entrée.al Qāsābā

C'est dans ce chateau qu'eut lieu le fameux incident diplomatique dit de l'éventail,  entre le Dey et le consul de France, qui provoqua l'occupation d'Alger par les Français.

fortifications Alger
maison neo mauresque

Cette belle maison de style néomauresque a été construite à partir des matériaux récupérés dans les fouilles du métro d'Alger : poutres, portes, encorbellements, piliers.

A gauche, une partie des anciennes fortifications , datant du XVI ème siècle.

maison casbah Alger

Exemple d'habitat de la casbah.  Paraboles en nombre et fenêtres voilées.

rue de la casbah

C'est une rue de la Casbah, toute en escalier.

dinandier

Minuscule échoppe d'un dinandier.

vue de la casbah d'Alger

La mosquée Djamaa el Djid (la mosquée blanche), la place des martyrs (ex place du gouvernement), et la mosquée Ketchaoua, avec ses deux minarets et son campanile.

vue de la casbah d'Alger

L'ancienne synagogue

vue de la casbah d'Alger

Le port et les toits de la basse casbah.

mosquée Sidi Abdallah

La mosquée Sidi Abdallah, fréquentée par beaucoup de femmes qui viennent y prier pour avoir un enfant

mosquée Sidi Abdallah

Le cimetière de la mosquée Sidi Abdallah, avec des tombes musulmanes, juives et chrétiennes.

mosquée Sidi Abdallah

Le minaret de la mosquée Sidi Abdallah

 Le musée du Bardo

Le musée est installé dans une superbe demeure contruite au XVIII ème siècle par un riche Tunisien. Ce palais connut ensuite divers propriétaires qui y firent diverses adjonctions (annexes, jardins, etc...)tout en respectant le palais d'origine. Le musée ethnographique reconstitue dans diverses pièces le mode de vie traditionnel. Dans une aile annexe, la partie préhistoire présente des objets retraçant la préhistoire Nord Africaine et saharienne.

Bardo Alger

L e magnifique patio

Bardo Alger

La salle de réception du maître. Le jet d'eau entre le salon et l'extérieur permettait de conserver la confidentialité des discussions !!

Bardo Alger

Belle décoration murale .

Bardo Alger

Plafond d'une chambre

Bardo Alger

Eclairage vitrail.

Bardo Alger

Une cuisine traditionnelle, avec tous ses instruments.

Bardo Alger

Séjour

Bardo Alger



Ci contre, deux chambres d'apparat richement décorées,


 avec de superbes lits à baldaquin.

Bardo Alger
Bardo Alger

Quelques unes des belles mosaïques qui ornent les murs du palais

Bardo Alger
heurtoir de porte

Magnifique heurtoir

Bardo Alger

Harmonie des couleurs pour ce revêtement de la terrasse

Bardo Alger

Une des belles portes

Jardin d'essai du

jardin du hamma

Ce beau jardin a été créé en 1832. En raison de son ancienneté, il présente des arbres d'une taille impressionnante. C'est un des plus importants jardin d'essai du monde. Ses 32 hectares sont un des lieux privilégiés des Algérois .

Hamma

jardin du hamma

Ci contre, le mémorial du martyr vu des allées du jardin.                                Ci dessus, l'entrée du zoo

jardin du hamma

Impressionnants arbres aux racines multiples et qui s'élèvent à plus de trente mètres.

jardin du hamma

La grande allée bordée de dragonniers anciens.

  Au fil des rues d'Alger

Les rues d'Alger offrent des spectacles surprenants, avec des immeubles typiquement Parisiens, assimilés à la mode Algéroise. En voici ci dessous quelques exemples.

Alger

La place des Martyrs, anciennement place du gouvernement, avec au fond la belle mosquée Katchoua.

Alger

L'aérohabitat, imposant immeuble construit par un élève de Le Corbusier

Alger

Marché de rue

Alger

Petit marché couvert au coeur du centre d'Alger

Alger

Un ancien immeuble Hausmannien

Alger

En face du palais des Rais, la magnifique fontaine au chevaux. Au fond un immeuble des années 50 en cours de rénovation.

 La Cathédrale

La cathédrale d'Alger présente un aspect extérieur assez peu engageant, absolument similaire à celui d'un échangeur de centrale nucléaire.

Tout change quand on peut visiter l'intérieur que fait visiter le sacristain.

Outre la perspective de l'intérieur du clocher, l'autel en forme de tente du désert et son symétrique abritant l'orgue sont intéressants. Un magnifique coffre occupe le centre de la nef. Ce coffre a été donné à la cathédrale par les moines de Tibéhirine peu de temps avant leur assassinat.

palais des Rais
palais des Rais

Extérieur - intérieur : le contraste entre la tour béton mangée par une station service et la belle perspective intérieure.

palais des Rais

L'autel dont les voiles béton rappellent les tentes du désert.

palais des Rais

Le croisement des voiles béton reconstitue le Sacré Coeur

palais des Rais

Le coffre donné par les moines de Tibéhirine

palais des Rais

Très ancienne mosaïque récupérée dans le sud Algérien .

 Le Palais des Raïs

palais des Rais

Les bases de ce palais datent du XVI ème avec l'édification de fortifications par le Dey Ramadan Pacha. Par la suite, il servit de résidence à divers hauts personnages. 

.

palais des Rais

Ce palais a été récemment restauré et se trouve en très bon état.. Ci dessus, un des beaux plafonds ornementés des chambres.

 Le site archéologique de Tipasa

Tipasa

Quand on se trouve à Alger, il est vivement conseillé de consacrer une demie journée à la visite de l'important site Romain de Tipasa, qui se trouve à 80 km d'Alger, par des routes en très bon état. 

Tipasa, de par sa position en bord de mer fut d'abord un comptoir Phénicien. Elle fut ensuite une ville Carthaginoise, puis devint Romaine après la chute de Carthage. A la fin du II ème siècle, la ville comptait autour de 20 000 habitants, avant d'être détruite au V ème siècle par les Vandales.

Il en reste des ruines réparties sur plusieurs dizaines d'hectares. Il en reste encore une bonne partie à mettre à jour, malgré le classement du site au répertoire de l'UNESCO.

Ici, le plan d'ensemble du site, qui couvre une trentaine d'hectares, avec en fait deux sites séparés, l'un à est, avec la basilique de Sainte Salsa et l'autre à l'ouest, avec le principal de la ville..

Tipasa

Tipasa bénéficiait d'une situation stratégique en bord de mer . Ici, le quartier commerçant, où une bonne partie des marchandises arrivaient par la mer.

Tipasa

La basilique de Sainte Salsa, exécutée à 14 ans pour n'avoir pas voulu honorer les dieux Romains.

Tipasa

Le sarcophage de Sainte Salsa.

Tipasa

Les ruines de l'ancienne basilique, d'une taille impressionnante.

Tipasa

Ensemble de fontaines où tout le monde pouvait s'abreuver , des hommes aux chevaux.

Tipasa

L'important forum., qui montre bien la taille qu'avait la cité de Tipasa..


Retour accueil